Le travail économique de la CCI de Paris Île-de-France

La Chambre de commerce et d’industrie de Paris traverse des périodes marquantes économiquement : décentralisation, élections présidentielles, crise sanitaire ou militaire internationale ; des périodes qui renforcent sa propre exigence vis-à-vis de son action, censée être porteuse de cohérence dans le maillage économique régional. Dans cet article pour Public! , Camille Guiard retrace l’évolution dans ses grandes lignes du rôle économique d’établissement public administratif de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris sur la période récente, de la crise sanitaire jusqu’aux propositions pour la campagne présidentielle d’avril 2022 en France.


Par Camille Guiard


Illustration : Florent Courtaigne

La Chambre de commerce et d’industrie de Paris exerce un rôle d’appui aux entreprises et d’aide au développement de leur environnement économique. La région Île-de-France est un terrain propice à l’émergence des grands enjeux concernant la transformation de l’économie du secteur privé et public que nous connaissons ces dernières années.

L’action historique des chambres consulaires s’inscrit à la fois dans une ligne de respect du principe de liberté du commerce, à travers l’accompagnement des entreprises qu’elle effectue au quotidien à échelle régionale, nationale et internationale, et le respect du principe d’égalité d’accès des usagers au service public, la Chambre poursuivant une mission d’intérêt public, encourageant notamment l’entreprenariat en Ile-de-France.

La CCI de Paris assure des fonctions consultatives auprès des pouvoirs publics, ces fonctions historiques se couplant aux fonctions opérationnelles de l’établissement en Île-de-France. Ce rôle de terrain a été remarqué par différents acteurs publics lors de la récente crise sanitaire début 2020. Un accompagnement des entreprises a été réalisé département par département, la CCI de Paris occupant une place d’établissement public « de tête » aux côtés des autres chambres consulaires départementales et territoriales, avec lesquelles elle entretient des interactions quotidiennes.

Ce travail d’accompagnement des entreprises, aussi bien individuel que collectif, a produit des résultats. Parmi les projets économiques dans lesquels la CCI de Paris et les autres chambres consulaires ont pu s’illustrer récemment, il y a le Programme régional de relance ayant permis la sécurisation de la reprise de l’activité économique des entreprises et la préparation des conditions de leur relance entre juin 2020 et décembre 2021. La contribution de la CCI de Paris s’est illustrée en parallèle de l’action gouvernementale à travers France Relance, sur sept grandes thématiques dont l’industrie, l’export, le digital ou encore la transition écologique.

En 2020, la CCI de Paris a mis en place une nouvelle organisation de services aux entreprises donnant à chaque chambre de commerce départementale et territoriale la responsabilité d’un domaine d’action stratégique au niveau régional.

A la suite des actions d’accompagnement et de relance (Plan de Relance numérique, Plan de Relance Industrie, Plan de soutien Team France Export) une enquête « performance » (OpinionWay)* réalisée en 2020 a montré que 81% des entreprises franciliennes accompagnées et interrogées disent avoir pu maintenir leur activité malgré la crise sanitaire ; et 36% des entreprises franciliennes interrogées déclarent avoir gagné de nouveau marchés après l’accompagnement réalisé par l’une des chambres de commerce et d’industrie de la région Île-de-France.

La mission d’accompagnement sur le terrain des acteurs économiques de la région a donc été particulièrement remarquée et saluée pendant et après la récente crise, notamment par le préfet de région y faisant mention dans son avis annuel rendu sur l’exécution de la convention d’objectif et de moyen (un contrat d’objectifs sur plusieurs années entre les chambres de commerce et d’industrie en région et l’État).

La CCI de Paris se distingue aussi par la production de ses études économiques et tente d’alimenter, à côté de son rôle de terrain, une réflexion intellectuelle souvent utile aux décideurs publics et autorités régionales. Ayant pu démontrer l’effectivité de son rôle d’accompagnateur et de médiateur économique, elle représente aujourd’hui un acteur important travaillant à l’accompagnement des entreprises, pour l’avenir commercial et industriel de la région.

Un des aspects de l’action des chambres consulaires est l’adaptation constante aux mutations de l’environnement économique aussi bien national qu’international. Récemment, la Chambre de commerce et d’industrie de Paris travaille auprès de CCI France sur l’accompagnement des entrepreneurs impactés par la guerre entre la Russie et l’Ukraine, commencée fin février 2022.

Le prix des matières premières, du gaz, et la question des échanges commerciaux demeurent au cœur de récentes préoccupations économiques collectives. Avant le commencement du conflit et ses premières conséquences perceptibles, le sujet des présidentielles françaises a lui aussi occupé une certaine place ces derniers mois dans la communication et dans les publications de la CCI de Paris. Celle-ci a participé à la rédaction d’une contribution des chambres de commerce et d’industrie pour les élections présidentielle et législatives de 2022.

Dans cette contribution, les chambres consulaires rappellent l’importance du lien subsistant qui les lie avec l’État, conservant une volonté de faire part des préoccupations permanentes des entrepreneurs français.

Huit propositions ont été formulées en ce sens, parmi lesquelles : le développement du commerce de proximité; l’engagement de l’ensemble du tissu des entreprises de l’industrie et des services à l’industrie dans le renouveau productif ; la protection des maillons clés de chaîne de valeur constituant des points forts de l’industrie française ; l’investissement massif dans le développement des compétences ; l’accélération de la transition écologique et numérique des TPE/PME (très petites, petites et moyennes entreprises).

Ces grandes thématiques sont en effet au cœur d’un nombre croissant d’interrogations exprimées par des cheffes et chefs d’entreprises aujourd’hui en France. Nombreux sont celles qui portent un regain d’intérêt à ces thématiques de l’industrialisation et du développement commercial régional, à nouveau saillantes dans le débat public depuis la fin de la crise sanitaire ayant révélé certaines fragilités dans le schéma industriel actuel en France.

À l’heure du « renouveau consulaire », les chambres de commerce et d’industrie font face au défi du tournant que prend l’économie régionale, de ses nouvelles responsabilités, et de l’importance grandissante des sujets industriels et commerciaux pour les Français.

*enquête interne non publiée, Les enquêtes de performance sont des documents utiles pour la CCI.

Ces schémas ont été réalisés par le CROCIS (l’observatoire économique de la CCI de Paris Ile-de-France). Ils sont contenus dans la publication du « Baromètre de l’activité des TPE-PME franciliennes – 4e trimestre 2021 » dans l’onglet « Conjoncture » du CROCIS, signée par Mickaël LE PRIOL (mars 2022).

Évolution du CA des TPE-PME franciliennes en prenant en compte la différentiation entre secteurs d’activités

Par Camille Guiard

Camille Guiard est actuellement en poste au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie Paris Ile-de-France sur la période s’étalant de 2021 à 2023 auprès de la Direction générale déléguée de la Chambre (Affaires publiques et Conformité), et suit en parallèle un cursus de Maîtrise d’économie et management publics à l’université Paris II Panthéon Assas.

Pour réagir et commenter cet article, rendez-vous sur notre compte Twitter


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search